mai 25, 2022

Problèmes d’alcool chez les ados

De nos jours, l’alcoolisme est devenu un problème récurrent, même chez les plus jeunes. L’Italie se classe au premier rang pour la consommation d’alcool par les jeunes âgés de 15 à 18 ans, on peut dire que la plupart ont consommé de l’alcool au moins une fois dans leur vie. Savez-vous quel est l’endroit où les épisodes d’alcoolisme sont les plus fréquents ? Les discothèques sont certainement un endroit où les enfants se retrouvent en l’absence de leurs parents et où ils se sentent plus libres, en fait, c’est reconnu comme un endroit dangereux car il y a une forte consommation d’alcool. En général, les gens boivent en compagnie d’amis lors de fêtes, dans des discothèques ou simplement pour animer les soirées et souvent, les jeunes, en rentrant chez eux, commencent à conduire, ce qui constitue un danger pour eux-mêmes et pour les autres. Dans la plupart des accidents de la route, le conducteur est souvent en état d’ébriété. Les adolescents boivent autant ou plus que les adultes, ce qui entraîne des problèmes de santé ainsi que des situations inconfortables dont il est difficile de se sortir.

Mais qu’est-ce qui les pousse à boire ?

Ils boivent souvent parce qu’ils se sentent influencés par les autres et par le goût de “l’interdit”, un thème récurrent chez les jeunes, pour être accepté par le groupe, pour s’amuser et presque toujours pour comprendre ce que cela fait. Cependant, l’alcool peut créer une dépendance et il existe un risque de passer de la consommation à l’abus. Très répandu est le bringe drinking : une tendance américaine dans le monde des jeunes qui consiste à boire autant de boissons alcoolisées que possible en aussi peu de temps que possible, désormais répandue en Italie aussi.

La dépendance chez les jeunes implique de fortes fluctuations émotionnelles, des attitudes violentes et agressives, et la liste pourrait être très longue. L’alcool a également une grande importance dans le corps, il est absorbé et transféré dans chaque cellule, affectant chaque organe par son action destructrice, le déchirant à jamais. L’alcoolisme peut être classé en deux catégories : chronique et aigu : le premier est produit par une consommation régulière à doses modérées, tandis que le second est une véritable intoxication alcoolique et un état changeant, passant d’un sentiment d’euphorie à la tristesse.

Des chiffres et des dates ? En moyenne, 9 jeunes sur 10 boivent entre 15 et 19 ans et 40% d’entre eux ont été ivres au moins une fois, la consommation concerne les hommes et les femmes sans grandes différences, ainsi que les mineurs et les adultes.
Mais que peuvent faire les jeunes pour échapper à la dépendance à l’alcool ? Tout d’abord, ils pourraient assister à des réunions avec des personnes spécialisées dans ce domaine et fréquenter un groupe d’amis qui ne boivent pas de façon habituelle. Des comportements positifs pourraient résoudre le problème, mais pendant les mois de soins et d’attention, il est nécessaire de rester sobre et d’essayer de se retenir de la tentation de boire, afin de ne pas rentrer dans le cercle vicieux.
En conclusion, étant donné les différents problèmes physiques et mentaux auxquels l’alcool conduit, les adultes et surtout les adolescents devraient en faire un usage modéré pour profiter de la vie sans la gâcher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code