novembre 29, 2022

Lausanne

Le quartier le plus animé de la ville et le lieu incontournable de la vie nocturne lausannoise est sans aucun doute le Flon, un quartier ultramoderne. Il n’y a pas si longtemps encore, cette zone était le dépôt des marchandises arrivant en ville par train ou par bateau. Aujourd’hui, la tendance a complètement changé, et le Flon est une succession de clubs et de bars branchés avec des tables extérieures. Honnêtement, cela m’a semblé être une Expo Milano en plus petit : une succession de pavillons plus ou moins aseptisés, du moins de l’extérieur.

Au bord du lac : Ouchy et le Musée Olympique

Un incontournable de la visite de Lausanne est la banlieue lacustre d’Ouchy : ce pittoresque avant-poste lacustre offre la possibilité de faire des promenades relaxantes dans un joli cadre et de visiter l’excellent Musée Olympique, un must absolu. Et ne trouvez pas d’excuse au prix élevé du billet (18 francs) ou au fait que vous n’êtes pas un adepte des musées, car le Musée olympique est vraiment une expérience de premier ordre. Le qualifier d’interactif est réducteur : un voyage de la Grèce antique à nos jours, en passant bien sûr par les lumières de Pierre de Coubertin à travers des illustrations, des films, des jeux qui vous feront revivre les joies et les peines des champions olympiques et les valeurs que les JO préservent et transmettent.

Rolex Learning Center : étudier dans un contexte unique

Un peu à l’écart du centre-ville (c’est une longue marche d’au moins une heure et demie ou un trajet en bus), dans le complexe universitaire de l’EPFL (École polytechnique fédérale de Lausanne) se trouve un bâtiment plutôt bizarre mais dans lequel nous aurions tous aimé étudier. Le Rolex Learning Centre, conçu par le cabinet d’architecture SANAA basé à Tokyo, révolutionne depuis 2010 le concept d’un espace dédié à l’étude et au travail.
Si, vu d’en haut, le Rolex Learning Center est rectangulaire, depuis le sol, on perçoit la sensation de fluidité générée par le sol ondulé (qui a volé la vedette aux escaliers et aux marches qui sont totalement absents) : les zones de travail sont précisément délimitées par ces petites collines semblables.
Il peut être visité gratuitement et est ouvert tous les jours de 7 heures à minuit.

Parc Sauvabelin : une forêt dans la ville

La dernière attraction lausannoise sur cette liste de choses à faire pour un week-end en ville est le poumon vert qui s’étend au nord de la cathédrale. En commençant à marcher hélas en montée, on arrive d’abord à la butte du Signal de Sauvabein à 643 mètres d’altitude, d’où une terrasse surplombant la ville permet de se régaler les yeux, puis au lac artificiel (qui est plutôt un grand étang) de Sauvabelin. Il faut environ trois quarts d’heure pour aller de la cathédrale à l’étang, selon votre rythme (et de toute façon, il y a la possibilité de prendre le bus n° 16).
Cette région est agréable à visiter lorsque le temps coopère : par une journée ensoleillée, vous pouvez penser à vous arrêter pour déjeuner sur la délicieuse terrasse du Chalet Suisse ou au bord de l’étang de la Pinte du Lac du Sauvabelin et, surtout, profiter d’un panorama à 360° depuis la Tour de Sauvabelin, haute de 35 mètres, qui est également gratuite (pour mémoire, il faut gravir 302 marches !). La tour, érigée en 2003, est entièrement réalisée en bois provenant des forêts de la ville et possède un escalier en colimaçon, inspiré de celui du château de Chambord en France, conçu par Léonard de Vinci.